choisir son Rosé

  • Fée moi Rêver
  • C chez moi

Non, le rosé n'est pas un sous-vin, mélange entre les cépages blancs et rouges, mais bien un vin à part entière. Mieux, des historiens auraient affirmé qu'il a été le premier produit ! Maintenant observez la couleur des différentes bouteilles qui se profilent devant vous. Du rose pâle, en passant par le grenat, il existe une palette extrêmement large de coloris. Il est donc bon de savoir que ceux très clairs sont des rosés de pressurage dont le goût est très léger, et leur teneur en tanin est quasiment nulle. Il accompagnera à merveille une viande blanche, un poisson grillé ou encore une salade composée. Un rosé foncé aura tout de suite beaucoup plus d'arômes, sera plus présent en bouche et certains pourront quasiment s'apparenter à un vin rouge. Il sera parfait pour accompagner de la charcuterie par exemple.

La seule règle immuable lorsque vous vous apprêtez à tremper vos lèvres dans un verre de rosé, est qu'il soit dégusté frais, entre 8 et 10 degrés maximum.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog